SOCIETE

Le Gabon face à l’AVC : Sensibiliser pour prévenir et guérir

Libreville, le 30 octobre – Hier, la communauté internationale a marqué la Journée mondiale de sensibilisation à l’accident vasculaire cérébral (AVC). À cette occasion, le Gabon s’est mobilisé afin de sensibiliser la population sur cette pathologie, une urgence médicale cruciale.

L’AVC, souvent qualifié d’attaque cérébrale ou de congestion cérébrale, est une menace qui ne distingue pas les individus selon leur âge. Dans la majorité des situations, soit 85%, la cause est un infarctus cérébral, tandis que les 15% restants sont dus à une hémorragie cérébrale. Au-delà de la sensibilisation, cette journée vise à informer le public sur la nécessité d’une intervention médicale rapide en présence de signes d’AVC. Agir vite peut non seulement sauver une vie, mais également limiter les séquelles irréversibles.

Signaux d’alarme et facteurs de risque au Gabon

L’hypertension, souvent méconnue, demeure un facteur de risque prédominant de l’AVC. Cependant, un contrôle régulier de la pression artérielle pourrait atténuer ce danger. Les symptômes avant-coureurs peuvent varier selon le type d’AVC et la zone du cerveau touchée. Le moyen mnémotechnique « VITE » (Visage affaissé, Incapacité soudaine, Trouble de la parole, Éviter le pire) sert de guide sur la démarche à suivre : alerter immédiatement les secours.

Au Gabon, bien que les statistiques exactes soient moins connues que dans certains pays plus développés, l’AVC reste une préoccupation majeure en matière de santé publique. Les efforts de sensibilisation sont essentiels pour anticiper et traiter efficacement l’AVC. Il est nécessaire pour le Gabon d’investir davantage dans des infrastructures de santé adéquates et de renforcer les campagnes de sensibilisation pour aborder ce fléau.

Le Gabon dans la lutte contre l’AVC

La Journée mondiale de sensibilisation à l’AVC, célébrée hier, a été pour le Gabon une opportunité de mettre en lumière les initiatives en cours et à venir pour éduquer sa population à propos de cette affection. La mobilisation nationale est un indicateur fort de l’engagement du pays dans cette lutte.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page