SOCIETE

Communauté musulmane : L’imam Oceni Ossa remplacé à la tête du CSAIG

par gabonactu24.com

Les statuts de la Communauté musulmane du Gabon prévoient que le président du Conseil supérieur des affaires islamiques (CSAIG) est nommé par le chef de cette communauté, mais l’imam Benyamine Andjoua a été désigné par ses pairs à la tête de cet organe, en remplacement d’Ismaël Oceni Ossa, qui était controversé depuis plusieurs mois.La destitution du chef de l’État Ali Bongo, qui est également le chef de la communauté musulmane, semble avoir été l’élément déclencheur de cette décision.Selon les imams, la situation politique au Gabon a eu un impact sur la communauté musulmane, qui était déjà en proie à des tensions autour de la destitution de l’imam Oceni Ossa.

C’est pourquoi ils ont décidé de le remplacer par l’imam Benyamine Andjoua, lors d’une concertation qui a réuni des théologiens, des prédicateurs et des imams venus des neuf provinces du pays.«Que Dieu lui accorde sa grâce et soutienne ses choix», ont déclaré les imams, qui ont également souhaité que Dieu protège et dirige les autorités de la transition au Gabon.En 2021, Ali Akbar Onanga Y’Obégué, conseiller spécial du chef de l’État, avait expliqué que la destitution de l’imam Oceni Ossa ne dépendait que d’Ali Bongo.«Le bureau du conseil ainsi que son président sont nommés par le chef de la communauté musulmane du Gabon, et pas élus», avait-il affirmé, avant que l’imam Oceni Ossa ne soit reconduit à la tête du CSAIG en février 2022.

Depuis la prise du pouvoir par l’armée, Ismaël Oceni Ossa n’a pas été vu en public. Selon certaines indiscrétions, il aurait été placé en garde à vue par les autorités de la transition.La destitution d’Ali Bongo, dont il était proche, semble avoir entraîné la sienne.Les imams ont exprimé leur soutien aux autorités de la transition, voyant dans leur démarche «un geste généreux de partage» qui «met en lumière l’ADN du peuple gabonais, qui est la paix»

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page