A LA UNE

Gabon : Critiques sur les Nouveaux Seuils pour l’Attribution des Bourses Scolaires

Le gouvernement gabonais fait face à des critiques croissantes suite à l’annonce de nouvelles normes plus strictes pour l’attribution des bourses scolaires. Selon Camélia Ntoutoume-Leclerq, ministre de l’Éducation nationale, les étudiants du premier cycle doivent désormais atteindre une moyenne de 12/20, tandis que ceux du second cycle doivent obtenir 11/20 pour être éligibles à cette aide financière. Cette décision, suscite un vif débat.

Ces changements, initiés par le Comité pour la transition et la restauration des institutions (CTRI), sont critiqués pour leur potentiel d’exclusion des élèves les plus vulnérables. En mettant l’accent sur l’excellence académique, le gouvernement semble ignorer les défis auxquels font face de nombreux étudiants, en particulier ceux issus de milieux défavorisés.

Lors de son apparition sur Gabon 24, la ministre a défendu ces mesures comme un moyen d’améliorer la qualité de l’éducation. Cependant, cette approche est perçue par certains comme une barrière supplémentaire à l’éducation, renforçant les inégalités existantes dans le système éducatif.

Cette politique, bien qu’ayant pour objectif d’encourager l’excellence, soulève des inquiétudes quant à son impact réel sur l’amélioration de l’éducation pour tous. Les critiques suggèrent que cette décision pourrait à terme creuser l’écart entre les élèves aisés et ceux en difficulté.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page