A LA UNE

De Commerçante à Sénatrice : Mengue ASSEKO Pascaline, la Voix des Commerçants Gabonais

Libreville – Hier, lors de la rentrée du Sénat de transition, un nom a particulièrement retenu l’attention de notre rédaction : celui de Mengue ASSEKO Pascaline. De simple commerçante à sénatrice, son parcours est emblématique du combat qu’elle mène depuis des années pour les droits et les intérêts des commerçants gabonais.

Depuis ses débuts dans le commerce, Pascaline a constamment plaidé pour une meilleure reconnaissance et une protection accrue des commerçants locaux, souvent en proie à des défis majeurs. Parmi ces défis, l’incursion grandissante d’étrangers qui monopolisent de plus en plus de box commerciaux, au détriment des nationaux.

La nomination de Mengue ASSEKO Pascaline au Sénat n’est pas anodine. Elle reflète la volonté du président de la transition de montrer qu’il est à l’écoute des préoccupations des commerçantes et commerçants gabonais. Sa présence au Sénat est perçue comme un signal fort, indiquant que les problèmes auxquels sont confrontés les commerçants locaux ne sont pas ignorés au plus haut niveau de l’État.

« La nomination de Pascaline est une reconnaissance de son combat, mais aussi une chance pour tous les commerçants gabonais. Elle représente notre voix, nos espoirs et nos aspirations », confie un commerçant du marché central de Libreville.

Avec Mengue ASSEKO Pascaline au Sénat, les commerçants gabonais espèrent désormais voir des mesures concrètes prises pour protéger leurs intérêts et assurer une concurrence équitable. Seul le temps nous dira si ces attentes seront comblées, mais une chose est certaine : la voix des commerçants gabonais est désormais entendue au plus haut sommet de l’État.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page