SOCIETE

Gabon : Hausse du chômage stimule la demande administrative

Face à la récente directive du ministre de la Fonction publique relative au dépôt des dossiers de recrutement, le Gabon assiste à une affluence record au sein des directions des ressources humaines. Cette affluence, révélatrice d’une crise de chômage croissante, souligne l’urgence d’une intervention gouvernementale robuste.

Les services administratifs sont submergés. Les mairies et secrétariats généraux de grandes écoles et universités sont pris d’assaut par une population en quête de légalisation de leurs diplômes ou actes de naissance. Les tribunaux, quant à eux, croulent sous les demandes de casiers judiciaires. Cette soudaine affluence révèle l’importance et l’urgence des attentes des citoyens en matière d’emploi.

Ce phénomène est le reflet d’une réalité inquiétante : le chômage a atteint un niveau critique au Gabon. La promesse d’un possible recrutement a poussé de nombreux citoyens à se lancer dans une course effrénée pour compléter leurs dossiers, dans l’espoir de décrocher un emploi stable.

La note du ministre est une lueur d’espoir pour beaucoup », confie Josiane, une jeune diplômée en économie, rencontrée à l’extérieur d’une mairie de Libreville. « Mais cela montre aussi à quel point la situation de l’emploi est précaire dans notre pays. »

Ce mouvement sans précédent pose également la question des capacités des administrations à gérer un tel afflux. De nombreux Gabonais expriment leur frustration face aux longues files d’attente et aux lenteurs administratives.

Il est indéniable que cette initiative est un pas vers l’atténuation du problème de chômage au Gabon. Néanmoins, elle met en lumière la nécessité d’une réforme plus globale, visant à créer davantage d’opportunités pour tous et à moderniser les processus administratifs du pays.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page